21/06/2014

* COMMENT VONT NOS JEUNES ANNEES ?

Quand votre enfant a du retard, pensez-vous tout de suite au pire ? Culpabilisez-vous tout le temps ? Vous sentez-vous nul, déprimé ou angoissé pour un rien ? Vos disputes de couple se multiplient-elles pour des broutilles ? Et si vous alliez voir du côté de votre enfance …

 

comment vont nos jeunes années

 

Peu de gens relient leurs difficultés actuelles à leur enfance. Et pourtant, nous abordons tous notre vie d’adulte avec, pour référence principale, nos souvenirs d’enfant. Ces années déterminantes ont modelé notre sensibilité, confirmé ou contredit notre tempérament propre. Les multiples interactions avec notre environnement familial ont imprimé en nous des croyances, développé ou étouffé des émotions, forgé notre façon de voir la vie et les relations. Bref, si nous avons tendance à pleurer pour un rien ou à nous emporter, c’est parfois un héritage de notre passé.

Même le choix de notre métier, de notre conjoint, l’envie ou non de fonder une famille a pu être influencé par ce bagage psychique inconscient !

 

Ne pas reproduire des erreurs

Car l’enfant comprend d’instinct que, s’il veut être aimé et reconnu, il doit adopter le comportement qui colle aux attentes de ses parents. Il développe donc le type de caractère qui va le plus sûrement lui apporter protection, amour et attention.

Si, à l’âge adulte, nous répétons le même type de scénario d’échec au travail, en couple ou en amitié, si nous sentons qu’il nous manque quelque chose pour être vraiment nous-mêmes, si nous souffrons d’une timidité excessive ou d’un tempérament colérique, il est peut-être temps de faire le bilan de notre enfance, de prendre conscience des influences qui nous ont forgés. C’est utile pour ne pas reproduire certaines erreurs avec nos enfants. Bien sûr, il ne s’agit pas d’aller régler nos comptes avec nos parents ! Eux aussi ont grandi sous l’influence de leurs géniteurs, eux-mêmes forgés par leurs expériences enfantines. Mais reconnaître qu’ils ont parfois été maladroits est un premier pas. Après il s’agira de travailler sur soi pour identifier les émotions que nous avons parfois refoulées ou niées, les apprivoiser et apprendre à les exprimer de façon plus juste.

 

comment vont nos jeunes années

 

Plusieurs voies peuvent y mener : la réflexion, la discussion avec un thérapeute, mais aussi certaines pistes moins connues comme la participation à un atelier »Constellations familiales ».

Nous ne sommes pas seulement le produit de nos parents. Nous faisons partie de tout un système familial incluant aussi nos grands-parents, oncles, tantes, sœurs, frères, cousins et toute personne ayant influencé notre famille.

 

Autrement dit, nous sommes au cœur d’une constellation dont le destin de chacun des membres peut jouer un rôle dans notre vie actuelle.

 

comment vont nos jeunes années

 

Les commentaires sont fermés.