17/08/2014

* L'ENIGME DU TOMBEAU DE NAPOLEON

Officiellement, Napoléon Bonaparte, mort en exil à Sainte-Hélène en 1821, est inhumé aux Invalides à Paris. Mais pour certains, son corps pourrait avoir été subtilisé par les Anglais.

Chaque année, un million de personnes visitent le tombeau de Napoléon sous le dôme des Invalides à Paris. Une manière de perpétuer la légende de l’Empereur, dont le corps fut ramené dans la capitale française, près de vingt ans après sa mort.

 

l'énigme du tombeau de napoléon

 

Cependant, des spécialistes s’interrogent sur le contenu de sa sépulture. Le corps de Napoléon y repose-t-il vraiment ?

Après sa défaite à Waterloo, l’empereur Napoléon Bonaparte se livre aux Anglais et est envoyé en exil sur l’île britannique de Sainte-Hélène, dans l’Atlantique Sud.

Napoléon Ier y décède le 5 mai 1821, victime d’un cancer de l’estomac.

Malgré son souhait d’être enterré sur les bords de la Seine, il est inhumé sur cette île lointaine.

La dépouille du plus célèbre Corse y restera près de vingt ans.

En 1840, le roi Louis-Philippe, avec l’accord de la reine Victoria d’Angleterre, entreprend de ramener le corps de l’Empereur à Paris.

« Des marins français, placés sous le commandement du prince de Joinville (le fils du roi), ramènent son cercueil en France à bord du navire la « Belle Poule », peut-on lire sur le site Internet des Invalides.

Des funérailles, dont les restes sont transférés aux Invalides le 15 décembre 1840, en attendant l’édification du tombeau. Celui-ci est commandé en 1842 par le roi Louis-Philippe à l’architecte Visconti ».

Le corps de l’Empereur y est déposé le 2 avril 1861.

Voilà pour l’histoire officielle. Mais, dès l’annonce de la mort de Napoléon, des rumeurs se répandent, affirmant que l’Empereur est mort empoisonné et que son corps a été subtilisé par les Anglais.

« Le rapatriement du défunt a, dès l’époque, suscité la polémique ».

 

Enterré à Westminster ?

Ainsi la thèse de la substitution du corps de Napoléon refait surface en 1969 sous la plume de Georges Rétif de la Bretonne. Dans son livre « Anglais, rendez-nous Napoléon », ce journaliste soutient que les Britanniques ont substitué le corps de l’Empereur par celui de son maître d’hôtel, Cipriani, mort en 1818.

Pour l’historien amateur Bruno Roy-Henry, le corps de l’Empereur aura sans doute été rapatrié par Wellington, vainqueur de Napoléon à Waterloo, en Angleterre, vers 1830, et enseveli sous les dalles de la cathédrale de Westminster. Pour appuyer ses dires, celui-ci note que les corps de 1821 et 1840 présentent, au vu des descriptions historiques, des dissemblances incohérentes. L’uniforme aurait changé entre 1821 et 1840, le crâne aurait comporté plus de cheveux en 1840 qu’à l’inhumation, et le corps, en état de putréfaction en 1821, aurait été momifié en 1840.

 

l'énigme du tombeau de napoléon

Le débat va rebondir

Ainsi, depuis plusieurs décennies, deux courants s’opposent : le mouvement « substitutionniste » et ses opposants « légalistes », le premier tentant d’obtenir « sans succès » l’ouverture du tombeau des Invalides afin d’examiner les restes qui s’y trouvent. Les nouveaux éléments apportés par certains historiens vont faire rebondir le débat ! Un débat qui est loin d’être refermé, étant donné le refus d’ouvrir le cercueil de l’Empereur … »

 

l'énigme du tombeau de napoléon

 

 

Les commentaires sont fermés.