31/01/2015

* LES PIGEONS

« Aspiré par l’azur », le pigeon est un « montreur de ciel » ; d’où sa renommée d’oiseau biblique symbolisant le Saint-Esprit. En fait, ce sont surtout ses fientes qui, depuis des siècles, ont justifié la construction d’orgueilleux pigeonniers.

 

les pigeons

Palais de campagne à la grecque

En Grèce, les pigeonniers des îles de Tinos et de Mykonos sont peuplés de pigeons blancs dont le fumier enrichit les cultures d’agrumes ou de légumes. Dans ces régions arides, les pierres plates sur les façades édifiées par les paysans dessinent des fleurs ou des arbres stylisés ; les oiseaux s’y exposent volontiers au soleil en se protégeant du vent.

les pigeons

 

Augustes cabinets à la turque

En Turquie, les mamelons de roche sculptés par le vent de Cappadoce abritent des élevages de columbidés dont on récolte la fiente en grimpant avec des échelles. Ils y ont pris la place des églises creusées par les premiers chrétiens, puis sécularisées par les musulmans. Sans la fiente des pigeons, les élevages seraient peu rentables. Les paysans turcs et leurs ânes parcourent des dizaines de km pour transporter cet engrais très riche vers leurs lopins où les femmes l’enfouissent à mesure.

 

les pigeons

Puissants châteaux à l’occitane

En France, à Auterive, aux environs de Toulouse un édifice de brique fit jadis l’orgueil d’un châtelain. Il était ceinturé de carreaux de faïence verte pour décourager les rats ou les fouines. En Provence, des poteries servaient de nichoirs dans le colombier en ruine qui abrita cinq mille à six mille pensionnaires. La Normandie est la province des colombiers géants et fastueux attenants aux domaines seigneuriaux, souvent déserts.

 

les pigeons

Chalets de bois à l’allemande

En Allemagne, les pigeonniers de Bavière ou de Franconie ressemblent souvent à des maisons en miniature, surmontées d’une horloge ou d’une cigogne porte-bonheur. Modestes dans leurs dimensions, mais glorieux dans leurs ornements, ils permettaient surtout aux riches paysans d’afficher leur fortune.

 

les pigeons

Temples de la fiente au bord du Nil

Dans la vallée du Nil, entre Le Caire et Louksor, un gigantesque édifice héberge jusqu’à trente mille pigeons. Les tours servent à l’aération et les trous d’entrée sont groupés par vingt dans les triangles. Généralement, les propriétaires de ces « usines à engrais » sont de riches citadins.

 

les pigeons

 

Les commentaires sont fermés.