06/03/2015

* L'INTUITION

L’INTUITION, le « miroir » de votre cerveau

« J’aurais dû suivre ma première impression, j’aurais dû m’écouter… » Qui n’a pas fait l’expérience de cette petite voix interne qui vous rappelle que votre intuition était la bonne ?

l'intuition

L’intuition est une faculté que nous possédons tous, bien sûr, à des degrés divers. Mais personne ne sait très bien la définir. Ce sixième sens nous donne des informations fulgurantes qui ne passent pas par notre raison. C’est comme si nous étions reliés à une forme de savoir ou de sagesse immédiate. Souvent, nous avons pris l’habitude de taire cette petite voix parce qu’elle révèle un phénomène que la science n’a pas encore bien expliqué et qui peut sembler mystérieux. Nous préférons la garder discrète et baser nos décisions sur la voix de la raison. Les plus rationalistes disent d’ailleurs que l’intuition n’est que la projection de nos peurs. Ils pensent que si notre petite voix nous dit de ne pas prendre l’avion, c’est probablement parce que nous avons toujours eu la crainte d’un accident et que cette peur revient nous hanter à chaque voyage.

 

l'intuition

Un mécanisme acquis

En réalité, trois courants de pensée coexistent : il y a ceux qui pensent carrément que l’intuition est liée à un pouvoir extrasensoriel. D’autres la voient plutôt comme le résultat de l’expérience et d’un entraînement. Enfin, il y a ceux qui pensent qu’elle est nourrie d’émotions ce qui lui permet de fonctionner très vite et d’aboutir sans recourir à l’analyse, à des avis fulgurants.

Les neuroscientifiques tentent en tous cas, depuis plusieurs années, de percer les secrets de ce mécanisme inconscient qui permet d’aller directement à la case « décision » sans passer par la case « réflexion ».

 

Première constatation

Ils ont découvert que l’intuition met en œuvre des processus cognitifs sophistiqués, évolués et très rapides. Elle agirait un peu comme une « super intelligence parallèle et inconsciente ». Exemple : face à un problème concret qu’aucune connaissance livresque ne peut résoudre, votre intuition va aller puiser dans votre mémoire toutes les connexions et associations qui ressemblent de près ou de loin à la situation, pour vous guider dans votre choix. Une chose semble sûre : l’intuition n’est pas qu’un fantasme ! Il s’agirait plutôt d’un mécanisme acquis, dont la définition pourrait être : une facilité inconsciente à établir des associations mentales sur la base d’expériences passées personnelles.

 

Qui est le plus doué ? L’homme ou la femme ?

Ni l’un ni l’autre, l’intuition n’a pas de sexe. Tout est une question de proportion : certains en ont beaucoup, d’autres moins. Il faut savoir écouter son intuition et aussi l’accepter. Les femmes l’acceptent probablement mieux que les hommes. D’ailleurs si seules les femmes faisaient preuve de cette forme d’intelligence parallèle, comment expliquer les intuitions géniales d’un grand nombre d’hommes ? Suivre son intuition peut avoir des conséquences aussi bien positives que négatives : tout dépend de votre interprétation d’une situation. Mais quand on la suit rapidement , sans la laisser être brouillée par une analyse trop approfondie, il y a de fortes chances pour qu’elle ait des conséquences positives.

Mais il ne faut pas toujours lui faire confiance : elle est influencée par notre culture et notre histoire personnelle.

 

l'intuition

 

Les commentaires sont fermés.