03/04/2015

* JEUNER N'EST PAS JOUER

Connu depuis l’Antiquité, le jeûne fait l’objet de nouvelles recherches prometteuses. Mais les études cliniques à grande échelle font encore défaut. Une alimentation saine et équilibrée reste la clé d’une bonne santé.

 

jeûner n'est pas jouer

 

Comment se protéger efficacement contre l’obésité, les maladies chroniques, voire le cancer ? C’est simple : il suffit de se priver de nourriture ! Derrière ce raccourci se cachent en réalité des études très sérieuses, menées aux Etats-Unis, en Europe et surtout en Russie. Toutes se focalisent sur les vertus thérapeutiques du jeûne.

Sur le sujet, à ne pas prendre à la légère puisque le moindre trouble de l’alimentation peut provoquer des ravages.

La restriction calorique n’est pas la même chose que le jeûne, elle consiste en une privation partielle ou totale de nourriture sur des périodes plus ou moins longues.

Ses études portent sur des animaux d’expériences, notamment des rongeurs. Soumis à une diminution de l’apport calorique de l’ordre de 20 %, ces animaux bénéficient d’une augmentation sensible de leur durée de vie de l’ordre de 40 %.

 

jeûner n'est pas jouer

 

Du singe à l’homme, il n’y a qu’un pas …

On a remarqué que parmi les habitants de l’île d’Okinawa, au Japon, il y avait trois fois plus de centenaires que dans le reste de l’archipel. C’est un modèle humain très intéressant. Ces personnes avaient, elles aussi, une alimentation très faible en calories, constituée essentiellement de fruits, de légumes et de protéines de soja. Et il y avait à Okinawa beaucoup moins de diabète, de problèmes cardio-vasculaires, de cancers …

 

jeûner n'est pas jouer

 

Qu’en est-il du jeûne proprement dit ?

On sait que la dénutrition est un facteur aggravant pour les malades. Mais il s’agit de jeûnes très limités dans le temps et dans des périodes qui précèdent la chimiothérapie. De cette façon, on parvient à rendre les cellules saines plus résistantes aux effets toxiques de cette chimio. Il n’y a aucune étude clinique de grande ampleur qui a démontré l’efficacité du jeûne dans le traitement du cancer chez l’homme.

 

Plus largement, quels sont les effets du jeûne sur une personne en bonne santé ?

Un jeûne de courte durée n’est probablement pas néfaste, mais son efficacité réelle n’est pas prouvée non plus. Un jeûne complet et prolongé peut quant à lui se révéler très dangereux. En fait, la privation de nourriture peut-être nocive, mais l’excès l’est tout autant, si ce n’est plus. Le secret d’une bonne santé réside dans une alimentation équilibrée, variée, riche en fruits et légumes. Une personne qui se nourrit de cette façon n’a normalement ni besoin de jeûner ni besoin de faire un quelconque régime …

 

jeûner n'est pas jouer

 

 

Commentaires

Effectivement je suis totalement d'accord avec vous, rien ne vaut une alimentation équilibré. Il ne faut pas manger moins mais manger. Je rajouterai au recommandation de faire un peu de sport. Ça raffermit et ça maintient en forme!!

Écrit par : Nettoyage Vitres Marseille | 04/04/2015

Répondre à ce commentaire

merci beaucoup de votre visite et de votre commentaire.

Écrit par : josiane | 04/04/2015

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.