22/11/2015

* DU BOIS OUI, MAIS RESPONSABLE

Matériau noble, esthétique et chaleureux, le bois est apprécié à l’intérieur et à l’extérieur de nos maisons. Pourtant, les forêts sont de plus en plus mises à contribution.

Il est donc important de veiller à privilégier le bois provenant d’une gestion forestière responsable et durable.

du bois oui,mais responsable

 

Quelle est, aujourd’hui, la situation des forêts au niveau mondial ?

La couverture forestière au niveau mondial représente près de 4 milliards d’hectares. Une partie toutefois n’est pas exploitable que ce soit pour des raisons juridiques (zones protégées) ou économiques (inaccessibilité, absence de bois de qualité, …). En parallèle, on estime qu’environ 13 millions d’hectares de forêts (soit quatre fois la superficie de la Belgique) disparaissent chaque année. Les causes sont multiples et varient selon les régions. La conversion des forêts en terres agricoles, pour le bétail ou à des fins énergétiques (biocarburant, bois de chauffage …) sont là quelques exemples criants. La pression exercée par la demande mondiale en bois et en papier entraîne également des dérives en matière d’exploitation forestière aux conséquences souvent irréversibles pour la nature et l’homme.

du bois oui,mais responsable

 

FSC est le premier label de certification forestière. Quelle est sa genèse ?

Au lendemain du sommet de Rio en 1992, plusieurs acteurs issus du milieu forestier, du secteur du bois, d’associations environnementales et de mouvements sociaux ont souhaité réfléchir à une manière d’exploiter les forêts tout en respectant la nature et les hommes. De ces réflexions est née la certification FSC (Forest Stewardship Couneil ou Conseil de bonne gestion forestière). On y adhère sur base volontaire. Quiconque possède une forêt peut soumettre sa gestion à la certification FSC, via un organisme de contrôle.

 

Quelle part occupe le bois certifié sur le marché belge, toutes certifications forestières confondues ?

Les derniers chiffres remontent à 2008 où le bois certifié y représentait 15 %. Le secteur du bois a signé en 2011 un accord de branche visant à augmenter cette part à 35 % d’ici 2018. Le panel de produits disponibles avec le label FSC est quant à lui de plus en plus large, que ce soit pour la construction, les meubles de jardin, les portes et châssis, les parquets et même les crayons.

 

du bois oui,mais responsable

 

Les commentaires sont fermés.