17/07/2015

* CATASTROPHES

Foudre, éruptions volcaniques, typhons et tempêtes de sable provoquent sur la surface du globe des catastrophes dites « naturelles », qui font parfois de nombreuses victimes.

catastrophes

 

Semer le vent et récolter la tempête

Les sables ont une redoutable capacité d’absorption ; c’est ainsi qu’en Arabie, ils submergent en quelques jours des autoroutes et même des lignes électriques.

 

catastrophes

Piéger les déferlantes du large

Entre la houle paisible qui berce les vacanciers et le « tsunami », muraille d’eau d’une cinquantaine de mètres de haut qui sème parfois la terreur sur les côtes du Pacifique, on trouve toute une gamme de vagues fantasques et épisodiques, les grandes déferlantes, capables de retourner, voire de briser en deux, des bâtiments de fort tonnage.

 

catastrophes

Déchaîner sur Terre les foudres de Mars

Un cratère de dix km de diamètre ; c’est le résultat de l’impact, sur la surface de la Terre, d’un météorite de bonne taille. Or la chute d’un météorite n’est pas un événement rare. La collision, extrêmement violente, creuse dans la plaque un cratère aux formes irrégulières, comparable à ceux que l’on peut observer sur Mars.

 

catastrophes

Eruption volcanique

Le continent européen compte, lui, une centaine de volcans, dont 30 sur le territoire de l'Union européenne, qui ont été actifs au cours des 10.000 dernières années. En Grèce et en Italie, on dénombre 140 éruptions depuis le XVIème siècle. Et si ces volcans sortaient brutalement de leur léthargie, comme aux Philippines ? 

De toutes les catastrophes naturelles, les éruptions volcaniques sont parmi les plus impressionnantes, en raison de leur côté soudain et de leurs retombées en chaîne : projections de débris, coulées de lave, émanations de gaz toxiques, effets sismiques...
Une éruption majeure en Europe aurait des conséquences très lourdes pour la population et l'environnement. Bien entendu, on ne peut résister à un tel sinistre. Par contre, on est en mesure de prévoir une éruption avec de plus en plus de précision et de prendre à temps toutes les mesures nécessaires afin de sauver les vies humaines et de réduire les coûts économiques.

 

catastrophes

 

09/07/2015

* LASCAUX (France) Dordogne

A Lascaux se trouve la plus belle grotte ornée de la préhistoire.

Peintes au plafond, les vaches de Lascaux sont d’une finesse et d’une légèreté étonnantes ; on les a longtemps crues d’une autre espèce que les taureaux. Sous la vache rouge apparaît la ruade du premier des chevaux chinois, ainsi baptisés à cause de leur dessin qui rappelle le style de la Chine ancienne.

 

lascaux

 

Une légion étrangère où chacun oublie son nom

Les peintres magdaléniens savaient s’éclairer, mélanger leurs couleurs d’origine minérale et les lier avec des substances organiques. Leurs successeurs modernes, venus de six pays différents, ont dû reproduire en quelques années des œuvres qui ont été superposées pendant peut-être cinq siècles.

 

Palette subtile, éclairage efficace

On a recueilli dans la grotte originale des restes de colorants vieux de 17000 ans, au pied même des fresques. Autre vestige de Lascaux, la lampe de grès rose, conservée au musée de Saint-Germain-en-Laye. Les peintres brûlaient aussi de la graisse avec des mèches de bois, dans de nombreuses pierres concaves.

 

lascaux

 

Ces virtuoses connaissaient la couture

Quinze mille ans avant Jésus-Christ, il fait plutôt frisquet à Lascaux. Mais les hommes savent se chauffer et se vêtir avec raffinement. Ces révélations ont été arrachées aux sédiments de la vraie grotte.

 

Objets trouvés dans la vraie grotte

Conservés par des collectionneurs anonymes, ils sont précieux pour la science ; une des premières lames de silex fixées avec du mastic, un pendentif en coquillage et une palette d’artiste avec des restes de pigments. Une sagaie en os ornée des mêmes motifs que la grotte elle-même.

 

lascaux

 

Une ruade de cerf réglée au millimètre

La vallée de la Vézère, classée par l’UNESCO est baptisée « vallée de l’Homme » sur le modèle de la vallée des Rois égyptienne.

Lascaux, matrice du monde ? Nombre d’artistes voient dans l’original comme dans sa copie un même lieu magique et initiatique. Nul ne connaîtra jamais la vérité, mais tous s’accordent à dire que Lascaux restera à jamais un lieu vivant, un endroit où nos ancêtres ont prouvé qu’ils n’étaient pas de sombres singes.

 

lascaux

 

 

Publié dans Nature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lascaux |  Facebook |

03/07/2015

* BETES A FAIRE PEUR

Certains arthropodes usent de systèmes de défense redoutables. Par les pores, ils sécrètent une écume corrosive ou exhalent des odeurs nauséabondes. Par les dards et les articulations, du poison. Mais ces armes ne suffisent pas. Afin de décourager leurs prédateurs, les insectes annoncent la couleur en se parant de teintes violentes qui signalent à leurs agresseurs qu’ils sont toxiques. Cette stratégie de la dissuasion semble porter ses fruits. En effet, les prédateurs enregistrent les couleurs prémonitoires de l’animal, surtout quand ils ont fait une mauvaise expérience de dégustation. Ils évitent alors tout ce qui a la même apparence. Dans le petit monde des insectes, la guerre ne cesse jamais.

 

bêtes à faire peur

 

Quand le criquet malin se déguise en arlequin

La majorité des prédateurs qui ont été soit piqués, soit brûlés par des arthropodes auxquels ils avaient goûté préfèrent se laisser mourir de faim plutôt que de refaire une tentative avec des proies présentant le même aspect. C’est sans doute pour cela que le criquet bariolé arbore d’agressives couleurs. Quant aux chenilles de Cochlidiidés, elles sont hérissées d’épines urticantes. A la base de chacune, une glande emplie de venin injecte à l’agresseur un douloureux mélange de substances identiques à celles dont usent les orties.

 

bêtes à faire peur

 

Le rouge et le noir du fruit défendu

Les mille-pattes contorsionniste, aussi nommé iule, dispose d’un double système de défense. D’une part, sa couleur, un carmin vif strié de noir, et d’autre part sa carapace, dont la dureté doit rebuter plus d’un bec d’oiselet. En outre, la plupart des iules exsudent des substances très corrosives pour leurs agresseurs. L’araignée, telle l’arachnide d’Amérique du Sud, userait de sa livrée multicolore comme d’un repoussoir.

 

bêtes à faire peur

 

La nature victime de ses impostures

Pour tromper ses ennemis, la chenille d’Hespéridé, qui est parfaitement inoffensive, a imité lors de son évolution celle de Sphingidé toxique délaissée par les prédateurs. C’est un phénomène de mimétisme dit aposématique.

 

bêtes à faire peur

 

27/06/2015

* CARAVANE A VENDRE A RENDEUX (Ourthe)

Caravane spacieuse à vendre à Rendeux (Camping Le Festival)
3000 euros (emplacement 2015 compris)
Caravane de 6,50 m (6 pers) avec auvent Levooz de 5 mtrs sur 2,5 mtrs(2009) impeccable .
Coin toilette avec Wc chimique, couchage 1,60 m + possibilité chambre dans salon, four micro-ondes, vaisselle, décodeur pour Tv 
Dans l'auvent : frigo-congel, cuisinière 4 becs (au gaz), meuble avec évier, table + 4 chaises, toutes les fenêtres de l'auvent s'ouvrent .
Petite terrasse à l'arrière
Cabanon avec tondeuse, un parasol, 
Lien du camping : http://www.florealgroup.be/page/le-festival-rendeux.html

 

caravane.jpg

caravane1.jpg

caravane2.jpg

caravane3.jpg

caravane4.jpg

caravane5.jpg

 

12/06/2015

* LE BARON DES SINGES

Singe d’Afrique du Nord, le macaque de Barbarie, ou magot, est menacé.

Bien que consignés dans un parc, les magots vivent d’une manière poche de leur vie naturelle. Ils ne sont pas gênés par les visiteurs. Ils ont même découvert le plaisir de la baignade et nagent et s’ébrouent avec volupté dans l’eau. Un magot ne possède pas de queue comme ses cousins des tropiques. Elle risquerait de geler à cause du froid rigoureux de l’hiver marocain.

 

le baron des singes

 

Les premiers pas du retour au pays

Dans les cédraies du Moyen Atlas, les macaques alsaciens explorent prudemment et en groupe leur nouvel univers. Les vieux magots, capturés dix ans plus tôt, ont appris aux jeunes les gestes instinctifs de l’espèce en liberté. Ainsi aiment-ils fouiller sous les pierres pour y traquer leur principale friandise, les scorpions.

 

le baron des singes

 

L’enfant est roi chez les macaques

Sous le regard embué d’un vieux mâle, une femelle serre dans ses bras un bébé mort-né. Précaution de la nature, elle le portera ainsi pendant près de quinze jours jusqu’à ce qu’elle se rende compte qu’il est bien mort. Le bébé macaque joue un rôle social déterminant ; en se laissant cajoler par deux mâles, il leur permet d’établir des contacts familiers. En signe d’affection, un mâle montre les dents à un bébé.

 

le baron des singes

 

Mais il défend jalousement son rang social

A travers une attitude qui n’est pas sans rappeler celle du coït, un mâle dominant signifie avec brutalité à un mâle dominé qu’il ferait mieux de se tenir à sa place. A l’état sauvage, les groupes comportent de 12 à 36 individus, dirigés par le mâle le plus expérimenté. Chaque singe tient son rang dans l’échelle sociale du groupe. Entre mâles, les gestes les plus agressifs surviennent le plus souvent au moment du rut.

 

le baron des singes

 

A chacun sa branche dans le cèdre-dortoir

Les magots dorment hors de portée des chacals. Les singes se défient de leurs prédateurs. A terre, lorsque le groupe s’éparpille à la recherche de nourriture, chaque macaque surveille les alentours. Le premier qui décèle la venue du danger pousse des cris d’alarme. Tous se précipitent alors dans les plus hautes branches des cèdres protecteurs et attendent patiemment la fin de l’alerte.

 le baron des singes